Grève 26/01 ! Mobilisation pour un Plan d’Urgence pour l’École

mardi 26 janvier 2021
par  SNUipp 44
popularité : 41%


MANIFESTATIONS :

  • NANTES
    10h00 Assemblée Générale aux Nefs
    11h00 Départ de la manifestation vers la préfecture
    Arrivée préfecture : Interventions suite à l’audience à la DSDEN
  • SAINT NAZAIRE
    9h30 Assemblée Générale Base sous-marine
    11h00 Départ de la manifestation à pieds ou à roues.

À moins de deux ans de l’élection présidentielle de 2022 et de son duel probable entre le libéralisme autoritaire et l’extrême droite, le gouvernement Castex poursuit inlassablement le démantèlement de nos valeurs et droits : lois liberticides, casse des services publics, renforcement des appareils sécuritaire et répressif au détriment de l’éducatif, accroissement des inégalités sociales … L’Éducation Nationale est depuis 2017 le réceptacle de toutes ces régressions et sert de cobaye à la politique libérale de Macron. Chaque semaine, une attaque ministérielle a lieu contre un des fondements de l’École. Ces dernières semaines, ce sont l’Éducation Prioritaire et la Maternelle qui subissent une remise en cause totale. Avant elles, l’enseignement spécialisé, la direction d’école, les programmes …

Suite à un Grenelle de non-dialogue social, 5 organisations et fédérations syndicales appellent à la grève le 26 Janvier prochain, parce qu’il est urgent d’obtenir pour l’école les moyens nécessaires à son fonctionnement.

Si l’épidémie recule, les problèmes, eux, restent : Non-remplacements de personnels absents rendant impossible le respect du protocole, injonctions contradictoires permanentes, classes toujours aussi chargées, fatigue encore plus grande qu’à l’habitude… Cette situation est le résultat de la politique d’un ministre hors-sol qui n’a tiré aucune leçon de la première vague de la crise sanitaire et continué ce qu’il avait déjà entamé.

Un Ministre de communication, pas de dialogue

Ces constats, le SNUipp-FSU les a pourtant portés à de nombreuses reprises au ministère. Le 10 novembre dernier, un appel à se mobiliser était lancé comme un avertissement, de toute évidence cela n’a pas été entendu. Il suffit de voir les mesures salariales, dont restent exclu·es 69 % des enseignantes et enseignants, une prime d’équipement complètement insuffisante et des annonces sur la direction d’école qui ne répondent pas aux besoins. Quant au Grenelle, au vu de sa teneur,la FSU a fait le choix de le quitter. Triste mois de novembre pour l’école.

Agir pour ne plus subir

Face à un ministre dont le discrédit est total, il y a urgence à se mobiliser pour obtenir un changement de cap de la politique éducative. Obtenir des moyens pour améliorer les conditions d’apprentissage des élèves et de travail des personnels, reconnaître la professionnalité enseignante, augmenter les salaires des enseignant·es comme celui des AESH, voilà les objectifs de la grève du 26 janvier prochain.

Parce que l’école fait face à une crise grave et inédite. Parce que les personnels sont en première ligne et se sentent abandonnés. Parce que la réussite des élèves est menacée. Parce qu’une autre école est possible, il est urgent d’obtenir un plan d’urgence pour le service public d’éducation.

  • Affiches pour salles des maîtres·ses
    JPEG - 4.2 Mo
    JPEG - 1.9 Mo
OpenDocument Text - 16 ko
Déclaration intention de grève
  • ENQUÊTE GRÈVE 26/01

Documents joints

PDF - 532.9 ko
PDF - 131.1 ko
lettre_aux_parents_modifiable_26_01_2021.odt
tract-26_01_2021-fsu.pdf

Annonces

Accès CHSCT-D 44


ESPACE ECOLE CARTE SCOLAIRE


Facebook & Twitter



SE SYNDIQUER EN LIGNE

GIF - 26.6 ko