Les formations en constellation : le SNUipp-FSU44 interpelle

jeudi 22 octobre 2020
par  SNUipp 44
popularité : 11%

Lors des RIS (réunions d’informations syndicales ouvertes à tous et toutes) que nous avons organisées en début d’année - présentiel et distanciel - ainsi que lors de nos premières tournées d’écoles de l’année, beaucoup de collègues nous ont interpelés sur les formations en constellation.
- Nous avions déjà fait part de notre refus sur la forme (non refusons que des outils pédagogiques soient imposés aux collègues concerné.es - et même à l’équipe de formation) et sur le fond (nous voulons nous former dans tous les domaines et disciplines, et sommes les mieux placé.es pour connaitre nos besoins de formation) dès l’an passé.
- Nous sommes intervenus il y a peu - conjointement avec les autres organisations syndicales - pour dénoncer le dispositif.
- Nous venons de demander des précisions au DASEN (entre-autre sur la commande qu’il avait effectué auprès de ses IEN, mais également sur les suites) et voici les réponses :

1) Avez-vous donné des consignes pour que des collègues soient placés d’office - sans leur consentement - sur les constellations ?
2) Pourquoi dans certaines parties du département il n’a même pas été demandé de
volontaires (sur la circo. de Saint-Brévin) ?

Il n’a été donné aucune consigne de demande de placement d’office ’enseignants dans des constellations. Celles-ci doivent être constituées par des enseignants volontaires. Quand la constellation est incomplète, l’IEN se rapproche des écoles pour encourager à l’inscription d’autres enseignants. Il est important en effet que les constellations soient complètes car nous mobilisons des moyens de remplacement qui permettent d’engager le travail de formation entre pairs à partir des co-observations. Enfin les constellations doivent être constituées d’un nombre pair d’enseignants.

3) Pourquoi refuse-t-on des volontaires (sur la circo. de Saint-Philbert ) alors que d’autres ont été désigné.es d’office ?

Nous allons nous rapprocher des circonscriptions où des volontaires auraient pu ne pas être retenus.

4) Est-ce que les collègues devront préparer des choses sur leur temps libre ?
Si de la préparation doit être faite, elle doit être incluse dans le temps de la formation, c’est à dire sur les temps remplacés dans le cadre des travaux en co-observation ou sur le temps des 18 heures d’animation pédagogique qui pour ces enseignants est totalement réservé aux disciplines mathématiques ou français.

5) Les collègues qui vont observer leurs pairs auront-ils des frais de déplacement ? Ça n’a pas l’air d’être le cas pour l’instant.
Dans toute la mesure du possible, les constellations sont constituées pour que les professeurs des écoles aient le moins de déplacement à faire. Cependant, en milieu rural notamment, de tels déplacement doivent avoir lieu. Dans ce cas oui ces professeurs peuvent légitimement demander à être remboursés de leurs frais. Il conviendra dans toute la mesure du possible de privilégier le co-voiturage.

6) Que sera-t-il décidé s’il n’y a pas assez de remplaçant.es pour qu’il y ait quelqu’un dans les classes de ceux et celles qui iront dans les constellations ? Seront-elles repoussées ou faudra-t-il que les collègues restant.es dans les écoles se partagent les élèves ?
En cas d’absence de remplaçants, le travail de rencontre dans les classes sera différé, sauf accord en interne dans l’école pour permettre la poursuite du travail engagé.


Annonces

Accès CHSCT-D 44


ESPACE ECOLE CARTE SCOLAIRE


Facebook & Twitter



SE SYNDIQUER EN LIGNE

GIF - 26.6 ko