CTSD et CDEN 13-15/10/2020 : Bilan de Rentrée 2020

vendredi 16 octobre 2020
par  SNUipp 44
popularité : 6%

Le CTSD du 13 Octobre dressait le bilan de la rentrée 2020.

MESURES PRISES lors du CTSD du 2 septembre 2020
MESURES PRISES lors du CTSD du 6 avril 2020


Au sommaire de l’article :


I. DÉCLARATION FSU44
II. MESURES et BILAN DE RENTREE
III. QUESTIONS DIVERSES

I. DÉCLARATION FSU44
PDF - 39.8 ko
Déclaration FSU44 CTSD
PDF - 76.2 ko
Déclaration FSU44 CDEN

La FSU44 a proposé une motion, votée à l’unanimité, portant sur le respect de la circulaire ULIS n°2015-129 du 21-8-2015 pour qu’elle soit respectée et que les effectifs par ULIS collège ne dépassent pas les 10 élèves. En effet, si les missions de collègues restent difficiles et complexes, elles sont nettement plus gérables si nos classes étaient limitées à 10 élèves. Pour faire face aux effectifs surchargés des classes ordinaires lors d’inclusion, Les organisations syndicales présentes revendiquent la prise en compte des élèves d’Ulis dans les effectifs moyens par niveau de collège. La notion de dispositif ne peut masquer cette absence de comptage.

PDF - 23.8 ko

La FCPE est allée également dans ce sens lors du CDEN sans réponse du DASEN.
La FSU44 interviendra de nouveau pour l’application stricte de cette circulaire et pour un comptage traduisant la réalité des classes.

Réaction du DASEN aux déclarations des représentant·es des personnels.

1-Un GT de travail concernant les AED devait avoir lieu l’année passée. Il interroge le recteur sur son intention de report cette année.
2-L’augmentation et la diminution des Heures postes (HP) et des HSA (Heures Supplémentaires Annualisées) se fait sur demande des chefs d’établissement et est accordée par le DASEN en fonction de la ligne budgétaire donnée par le ministère.
Le DASEN exprime son impossibilité de réponse aux sujets qui ne sont pas de son champs de compétence. La FSU constate le blocage de la voie hiérarchique quand nos questions ne sont pas transmises aux services compétents.

II. MESURES, BILAN DE RENTREE et QUESTIONS DIVERSES

  • 1-Contexte sanitaire
    Suite à la question des représentant·es de la FSU concernant la transmission d’informations sur la situation sanitaire l’Inspecteur d’Académie répond qu’il fera un point d’information hebdomadaire sur les chiffres de la cellule de suivi départemental de la DASEN (cas avérés et contacts) sous l’autorité de l’IA avec la médecine scolaire et les infirmières scolaires et transmets d’ors et déjà les chiffres des semaines passées.
    D’après le DASEN, l’évolution sanitaire laisse à penser qu’il faut prendre les devants et qu’une situation telle que celle du mois du mars doit être anticipée au moins dans certaines classes, écoles ou établissements.
    Cette analyse laisse pantois quand depuis la fin du confinement la FSU alerte sur les conséquences de celui-ci et l’impréparation du ministère. Pour la FSU, il est plus que temps de donner les moyens et le temps aux personnels pour envisager les scénarios qui nous font face.

Malgré l’affirmation de l’ARS sur la non contamination dans les écoles et les établissements scolaires. La FSU pose la question suivant : Comment est-ce possible que ce ne soit pas dans le cadre professionnel au contact des élèves lorsque 10 enseignants sur 14 sont testés positifs en même temps dans une même école ? Pas de réponse de l’Inspecteur d’Académie...

D’après les chiffres présentés par l’Inspecteur d’Académie le nombre d’éviction d’élèves et de personnel a doublé ces deux dernières semaines et ne cesse d’augmenter.
Il a été difficile de le questionner sur le sens du des cas contact établis par l’ARS.
En parallèle, on observe peu de fermeture de classe et aucune fermeture d’école et d’établissement scolaire. Le Préfet et l’IA ne prennent pas la décision de fermer les classes même si 3 élèves sont positifs, ils se renvoient la balle prenant le risque d’augmenter le nombre de contaminations.
Suite à l’allégement du protocole, le nombre de classes fermée a logiquement chuté. Une seule classe a été fermée par le préfet ce mercredi.

L’inspecteur d’Académie change de discours entre le CHSCT D et le CTSD aujourd’hui, il nous remercie alors que la semaine dernière il culpabilisait les personnels et qualifiait nos réunions de moments conviviaux.
Selon l’Inspecteur Académique, le nombre de cas positif après éviction est quasiment nul…

L’Inspecteur d’Académie dit qu’il demande aux équipes d’écoles et des établissements de s’organiser afin de pouvoir mettre en œuvre l’enseignement à distance en cas de confinement partiel.
La FSU demande donc sur quel temps et avec quels moyens les équipes doivent travailler ?
L’IA répond qu’il faut anticiper et y réfléchir mais qu’il n’y a pas de ligne budgétaire pour donner des moyens il reconnaît qu’il n’a pas à sa disposition, les moyens financiers et horaires pour préparer un scénario négatif et revenir sur les difficultés rencontrées l’année passée qu’il faut donc faire sans ! Les représentant·es de la FSU s’insurgent contre cet état de fait et demandent que des moyens et du temps soient donner pour que les personnels du service public d’éducation nationale puisse le faire fonctionner que façon qualitative.

L’inspecteur d’académie annonce aussi que le dispositif devoirs faits peut pour des problématiques de transport se faire en distanciel. Les représentant·es de la FSU rappelle que même si ce dispositif ne peut être la seule réponse à la prise en charge de la difficulté scolaire, il n’est pas acceptable que celui se fasse en distanciel. Nous rappelons qu’à aucun moment le travail à distance ne peut remplacer la classe et que dans ces conditions le service public d’éducation ne répond pas à la mission impérieuse qui lui est confiée.
Enfin il précise qu’il n’y a pas d’injonction dans l’utilisation de l’enveloppe horaire allouée au renforcement de devoirs faits. Ce qui signifierait, alors, que les recommandations du DASEN aux chefs d’établissement ne sont pas des injonctions !

La FSU rappelle que les masques fournis par le ministère pour la rentrée arrivent à péremption. Le DASEN indique que des masques en tissu seront de nouveaux livrés dans les deux semaines à venir. Des masques chirurgicaux de type 2 sont encore disponibles à la DSDEN et les masques transparents sont en attente de livraison à destinations des personnels travaillant avec des élèves sourds et malentendants.

  • 2-Résultats des examens

Les résultats à tous les examens sont en nette augmentation (99 % de réussite sauf pour le DNB 91%) mais selon l’Inspecteur d’Académie ils ne sont pas révélateurs du niveau des élèves en raison de l’absence des épreuves finales.

  • 3- Orientations dans le second degré.

Le DASEN se félicite de la diminution d’écart entre les demandes des familles et les décisions d’orientation. Or peu de commission d’appel pour les 3ème se sont tenues.
L’Inspecteur d’Académie dit que la passerelle pour un passage de second GT en première Pro a bien fonctionné ce qui a eu pour résultat d’éviter les réorientations en fin de seconde vers une seconde professionnelle.

  • 4- Effectifs et moyens
    ◦ Dans le premier degré
    PDF - 546 ko
    Listes mesures par commune
    PDF - 124.4 ko
    Mesures diverses 2020

Les prévisions d’effectifs se sont révélées largement au dessus de la réalité puisqu’on observe un baisse de
666 élèves en maternelle dans le public par rapport à la prévision. Même constat de baisse dans le privé. (793 élèves en moins en maternelle)
- 116 élèves en élémentaire
Baisses expliquées, selon le DASEN, par l’augmentation de la scolarisation à domicile, le non retour des enfants du voyage, la baisse significative du flux migratoire dans le département (non livraison des logements neufs et nouvel emménagement) et la diminution démographique des naissances. L’enseignement hors contrat ne peut être ignoré.

Cette variation est remarquée surtout hors éducation prioritaire et présage pour la rentrée 2021 d’une carte scolaire compliquée au mois de mars prochain.
Pour préparer celle ci au mieux, faites nous remonter vos effectifs : ESPACE ECOLE

Le P/E en amélioration suite à la création de postes dans le département mais pour la FSU celui-ci ne traduit pas la réalité des classes (CE1, CP, GS).

Le DASEN informe de l’ouverture de l’école Josephine Baker après la Toussaint. L’école Leloup Bouhier est en cours d’aménagement.
• Dans le second degré :
Il y a une perte d’élève sur le niveau 3ème.
Le nombre d’élèves ULIS collège augmente de 2 et passe à 623. Il y a 92 classes de SEGPA avec 20 élèves de plus.
En lycée GT :
- 264 élèves car il y a moins d’élève qui redoublent en terminale et plus d’élèves sont orientés vers la voie professionnelle.
- 11 divisions en GT

En Lycée pro : le DASEN n’a pas présenté de diapositive sur les effectifs des lycées pro ayant reçus les remontées la veille.
7831 élèves en 2020. +196 élèves et il reste 112 places vacantes à l’issue du 3ème tour d’affectation (en BTP, Agriculture et Services et Restauration).

Dans le supérieur, il y a une augmentation de 160 élèves en lycée.

  • 5-Accompagnement des Elèves en Situation de Handicap

22 PIAL 1er degré : un par circonscription
22 PIAL circonscription collèges, lycées, LP regroupés selon une cohérence territoriale
3 414 élèves suivis par 1470 AESH

Les Coordinateurs·trices de PIAL bénéficient de 6 heures, rémunérées depuis cette année, en IMP pour les professeurs 1er degré seulement.
Les AESH peuvent continuer à être coordinateur·trice jusqu’à leur remplacement progressif par les professeurs du 1er degré. La FSU déplore qu’aucune indemnité ne soit proposée aux AESH coordonnateur ou coordonnatrice.
La FSU, suite à la RIS AESH, porte les revendications de ceux et celles ci et notamment l’absence de reconnaissance institutionnelle dont ils et elles se sentent victimes.

Le DASEN rappelle la réunion d’accueil des nouveaux et nouvelles AESH l’année passée. Il demande aux coordonnateurs et coordonnatrices de PIAL de réunir l’ensemble des AESH du PIAL à l’occasion d’une réunion pour présenter leurs fonctionnements

Le Comité Départemental de l’Ecole Inclusive (CDEI) se réunit une fois par mois. La FSU demande la présence des organisations syndicales dans ce comité pour y porter la voix des personnels directement impactés par les décisions et pour favoriser la transparences des différences institutions (ARS, MDPH,...).

L’ouverture de l’ULIS du Pellerin a été refusée par le CA du collège.

6-Dispositif 2S2C.
35 conventions ont été signées pour la fin d’année scolaire dernière.
Le DASEN rappelle que ce dispositif n’a été mis en place que pour palier à la situation sanitaire.
Elles ont été réactivées suite à l’aggravation des conditions sanitaires.
De nouvelles communes sollicitent ce dispositif.
La FSU rappelle que les 2S2C entraine un fort risque d’externalisation de ces enseignements avec un recentrage des temps menées par les PE sur les disciplines dites « fondamentales »
https://www.snuipp.fr/actualites/posts/2s2c-vers-la-fin-de-l-ecole-commune

La FSU refuse le dénie de nos métiers (enseignement, devoirs faits et autre...) et la place importante du lien pédagogique et physique direct créé entre l’adulte et l’élève mais également le l’importance des liens entre pairs pour la réussite des apprentissages.

Pour la FSU, l’enseignement à distance n’est pas un enseignement
Listes des Questions diverses, les réponses ont été ajoutées dans le compte rendu ci dessus. Pour plus d’informations n’hésitez pas à nous contacter !

PDF - 95.9 ko
PDF - 84.2 ko
PDF - 87.6 ko


Annonces

Accès CHSCT-D 44


ESPACE ECOLE CARTE SCOLAIRE


Facebook & Twitter



SE SYNDIQUER EN LIGNE

GIF - 26.6 ko