Compte rendu de l’Audience du 4 juin entre l’Inspecteur d’Académie et le SNUipp-FSU44 et les autres organisations syndicales représentatives

vendredi 5 juin 2020
par  SNUipp 44
popularité : 3%

L’Inspecteur d’Académie reçoit les organisations syndicales représentantes des personnels SNUipp-FSU, SNUDI-FO, SGEN-CFDT et SE-UNSA suite aux nombreux courriers qu’elles ont envoyés.

La phase 2 du déconfinement
Il reconnaît une augmentation des attentes de la part des familles envers l’école et les enseignant·es, cependant le protocole n’ayant pas changé, les écoles n’ont pas forcément la capacité d’accueillir tou·tes les élèves.
L’IA reconnaît que certaines familles sont loin d’être diplomates avec les enseignant·es dont les directrices et directeurs d’école.

La notion de personnel prioritaire
L’Inspecteur d’Académie dit que l’accueil des enfants de ces personnels pose des contraintes importantes dans les écoles d’autant plus que de nombreux parents deviennent prioritaires.

Dispositifs 2S2C (Sport-Santé-Culture-Civisme) :
Environ 10 conventions sont signées dans le département.
Position du SNUipp-FSU concernant ce dispositif : ce dispositif va créer une réelle confusion entre le temps scolaire, périscolaire, entre des disciplines relevant de l’enseignement pour toutes et tous et des activités facultatives. Ce qui relève de l’enseignement de l’école est obligatoire pour toutes et tous, et garantit le droit et l’égalité sur tout le territoire. L’entrisme du privé, la délégation aux clubs sportifs, aux associations culturelles et autres, généreraient des inégalités territoriales et donc scolaires flagrantes.

Possibilité pour les enseignants de garder leurs enfants
Le SNUipp-FSU avait questionné l’Inspecteur d’Académie pour savoir si les enseignant·es qui le souhaitaient, pourraient faire le choix de ne pas remettre leurs enfants à l’école et donc de rester en distanciel.
L’Inspecteur d’académie a répondu qu’un·e enseignant·e dont les enfants seraient pris en charge à mi-temps ou 1/4 temps dans leur école pourraient le reste du temps effectuer du distanciel.
Depuis le 2 juin la FAQ du ministère précise que les enseignant·es peuvent faire le choix de garder leurs enfants à la maison et donc doivent pouvoir être mis·e en télétravail par leur hiérarchie.

Titularisation des stagiaires
L’Inspecteur d’académie reconnait avoir fait une erreur sur la date de tenue des jurys de titularisation. Ceux-ci se tiendront comme tous les ans fin juin. Changement cependant cette année, le recteur a fait paraître une note de service qui explique clairement que seul·es les stagiaires en situation de licenciement devaient être inspecté·es et a donné d’autres modalités pour la validation des autres stagiaires. Cependant certain·es Inspectrice·teurs de l’Éducation Nationale ont conservé la volonté d’inspecter tous les stagiaires et l’ont même fait alors que celles et ceux-ci n’avaient pas vécu le temps d’information prévu par l’IEN A. L’Inspecteur d’académie dit qu’il n’a pas connaissance de ces situations mais qu’il questionnera l’IEN A. Le SNUipp-FSU s’est exprimé par courrier puis lors de cette audience pour dénoncer ces inspections qui n’ont pas lieu d’être.
Par ailleurs le SNUipp-FSU de Loire-Atlantique considère qu’aucune inspection n’aurait dû être faite au mois de juin puisque les conditions d’enseignement ne sont pas normales et que tou·tes les stagiaires doivent être titularisé·es et bénéficier lors de leur première année de titulaires d’un temps de formation équivalent à 1/3 du temps de travail pour parfaire leur formation.

Gestion de la crise sanitaire par le Ministère
Les organisations syndicales pointent d’importants problèmes de gouvernance, de contradictions, d’ordres et contre-ordres à n’en plus finir. Les syndicats présents affirment qu’il faudra tirer des leçons de cette gestion qui met à mal l’école et ses personnels.

Épreuves du CRPE
Les écrits auront lieu les 26 et 27 juin, les corrections du 2 au 7 juillet et les affectations pourront être connues par les stagiaires aux environs du 20 juillet.

Appel à candidature pour les postes spécifiques
Ils ont lieu entre le 4 et le 18 juin.

Enseignant·es remplaçant·es
Ils et elles sont en poste soit dans leur école de rattachement soit ont été déployé·es en fonction des besoins.

Refus d’accueil des enfants de petite et moyenne section
Certaines communes ont fait le choix de ne pas accueillir les enfants de petite et moyenne sections ni dans les écoles ni dans les services type centre aéré. Cette situation met les familles très en difficulté puisque la reprise du travail est de fait impossible. Les organisations syndicales dénoncent cette situation qui met à mal les familles et les équipes d’école dont les directrices et les directeurs qui sont les seuls personnels à devoir justifier une situation dont elles et ils ne sont pas responsables.
Elles demandent à l’Inspecteur d’académie, en tant que responsable des personnels du département, d’intervenir auprès des communes pour que celles-ci assument leur choix par le biais de leur communication. Les pressions sur les directrices et les directeurs d’école sont inacceptables.

Conditions de travail
Le SNUipp-FSU fait part de la dégradation des conditions de travail des enseignantes et des enseignants et de leur important état de fatigue. Nous dénonçons les pressions exercées par certain·es Inspectrice·teurs de l’Education Nationale où leur absence d’accompagnement notamment quand il s’agit des pressions municipales et/ou de la part des familles. La situation actuelle est insatisfaisante aussi bien pour les enseignant·es que pour leurs élèves.
Le SNUipp-FSU44 demande que les enseignant·es qui ont toutes et tous pendant toute la période de confinement et encore maintenant utiliser leurs outils numériques personnels (ordinateur, téléphone imprimante , ...) se voient doté·es par leur employeur d’outils de travail numériques. L’Inspecteur d’Académie répond qu’il n’y a pas de budget alloué. Le SNUipp-FSU44 demande à l’Inspecteur d’académie en tant que responsable des personnels du département d’en faire la demande au Ministère.

Calendrier des instances
Le comité technique spécial départemental CTSD est annulé. Il sera reporté ainsi que le CDEN au mois de septembre. Il n’y aura donc pas d’ouverture et de fermeture de classes en juin. Les organisations syndicales présentes dont le SNUipp-FSU demandent à l’Inspecteur d’académie de maintenir ces instances ce qui permettent d’organiser la rentrée sereinement dans les écoles. Compte tenu de la situation sanitaire, elles demandent aussi qu’il n’y ait pas de fermeture de classe dans les écoles du département. L’Inspecteur d’académie répond qu’il n’est pas en mesure de tenir ces instances compte tenu des élections municipales qui auront lieu le 28 juin.
La CAPD promotion devait se tenir le 18 juin. Celle-ci est importante particulièrement pour les collègues qui ont conditionné leur départ à la retraite à l’obtention ou non d’une promotion.
L’Inspecteur d’académie n’est pas en mesure de dire si elle pourra se tenir le 18 juin mais reviendra vers les organisations syndicales puisqu’il est d’accord avec elles sur le fait qu’il est important que les promotions puissent être actées avant la fin de l’année.

Rupture conventionnelle
L’Inspecteur d’académie n’a pas de calendrier, pas d’information et d’instruction.

Rendez-vous de carrière
Tous ceux qui n’ont pas pu être fait depuis mars seront reportés au premier trimestre de l’année 2020 2021

Demande de disponibilité
Les personnels qui souhaitent annuler leur demande de disponibilité peuvent le faire l’Inspecteur d’Académie accédera à toutes les demandes.

Manuels de Lecture de CP
Des écoles ont sollicité le SNUipp-FSU pour dénoncer le Courrier d’une IEN qui leur demande de transmettre avant le 30 juin le nom du manuel de CP qui serait choisi pour l’année 2020 2021 par l’ensemble de l’équipe d’une école. Le SNUipp-FSU demande à l’Inspecteur d’académie si cette demande est une consigne départementale et dénonce le fait qu’il s’agit clairement d’une volonté de réduire la liberté pédagogique des enseignant·es qui est inacceptable. L’Inspecteur d’académie répond qu’il y a un plan « Français » dans le département mais qu’en aucun cas cette demande vient de lui. Il confirme que la seule demande qui peut être faite est de connaître les manuels où les méthodes utilisées par les enseignant·es. Il confirme qu’il n’y aura pas d’harmonisation ni d’imposition d’un manuel plus qu’un autre.

Organisation de la rentrée 2020
Le SNUipp-FSU demande à l’Inspecteur d’académie que des consignes puissent être données aux équipes d’écoles pour l’organisation de la rentrée 2020 . En effet, il n’est pas acceptable que les équipes d’école ne sachent pas comment organiser la rentrée alors que nous sommes déjà début juin. De plus, il ne serait pas acceptable d’apprendre fin août le contenu du nouveau protocole, si nouveau protocole il doit y avoir. Le SNUipp-FSU rappelle que les enseignant·es se sont largement investi·es et mobilisé·es depuis le début de la crise que toutes et tous sont mis à mal par la situation actuelle et qu’organiser une rentrée dans ces conditions est déjà difficile. L’organiser sans cadre relève de l’impossibilité. L’inspecteur d’académie dit qu’il partage entièrement l’analyse du contexte mais qu’il n’a pas d’information à donner aux directrices et aux directeurs d’écoles qui doivent malgré tout organiser la rentrée.


Annonces

Accès CHSCT-D 44


ESPACE ECOLE CARTE SCOLAIRE


Facebook & Twitter



SE SYNDIQUER EN LIGNE

GIF - 26.6 ko