QUE DIT LE PROTOCOLE SANITAIRE ? (version définitive du 3 mai)

dimanche 3 mai 2020
par  SNUipp 44
popularité : 3%


NB : Dans sa version définitive du 3 mai, le ministère a modifié l’obligation d’utilisation des masques. Ceux-ci ne sont plus obligatoires pour enseigner mais seulement pour l’entrée en classe pour les enseignant·es. Seulement la distribution du 11 mai a disparu.
Ce désengagement est l’aveu d’une impréparation : Reprise le 11 mai, c’est NON !!

Nous avons besoin d’un cadre national de réouverture des écoles validé par les autorités scientifiques et médicales. Nous avons besoin d’un temps long pour engager un travail entre les enseignant·es, les parents et les élu·es pour le décliner localement et le soumettre à l’approbation des conseils d’école. Ce sont ces conditions qui doivent prévaloir pour organiser la rentrée, aucune pression ne doit être exercée.

Document de référence établis par l’éducation nationale :

Le cadre général : L’objectif prioritaire n°1 est la poursuite du service public d’éducation. Il est étonnant de voir qu’il concerne surtout l’école primaire …
Heureusement, on y trouve en Nota Bene que « la reprise des activités à l’école est conditionnée par la sécurité sanitaire  ». Ouf, de soulagement !

Le 1er point à prendre en compte pour la préparation de cette sortie de confinement est «  une démarche de concertation, co-construction, co-validation ».
On lit également en page 58 que ce « protocole sanitaire est un élément déterminant dans la décision de réouverture ».
Il nous incombe donc de respecter ce protocole !

  • « Mobilisation des instances (conseil d’école) et avenant aux règlement intérieurs ... » ou en page 58, dans les facteurs décisionnels : « Avant la réouverture...il revient aux collectivités territoriales et aux directeurs d’organiser la reprise dans le respect des mesures sanitaires et d’en vérifier son applicabilité avant l’accueil des élèves ». Nous avons donc l’obligation de convoquer un conseil d’école pour présenter l’organisation et les modalités de la réouverture de l’école. Un vote sera fortement recommandé. Parents, élus et enseignants connaissent les délais pour convoquer un conseil d’école.
  • « Pré-rentrée des enseignants le 11 mai (demi-journées de concertation et de formation  ». Il nous faut impérativement attendre cette formation que l’on retrouve plusieurs fois dans les documents (pages 4, 9, 55). Dans un moment aussi grave, en pleine pandémie, il serait inconcevable que cette formation se résume à un power point ou à la lecture d’un simple texte. N’oublions pas que des vies sont en jeu ! De plus l’éducation nationale fournira aux élèves « des kits de communication adaptés  » sur la distanciation physique, les gestes barrières et l’hygiène des mains. (page 9)
  • « Les établissements qui n’auraient pas fait l’objet de ces mesures de préparation avant la date de prérentrée ou de rentrée ne pourront pas accueillir des élèves  » page 8 du document, en gras et souligné ! Attention à avoir l’assurance du nettoyage et de la désinfection des locaux et du matériels.
    Les "recommandations obligatoires" ou les "obligations recommandées"
  • « La distanciation doit être respectée dans tous les contextes et tous les espaces  » page 5. Et en plus les différents avis scientifiques insistent sur cette nécessité.
  • « Tout élève qui franchira le portail de l’école aura une température inférieure à 37,8°  » page 5. Cette mesure s’applique également à l’ensemble des personnels de l’école.
  • « Une salle de classe de 50m2 permet d’accueillir 15 élèves en respectant la distanciation physique ». (page 58) Ceci semble tout à fait envisageable si votre salle de classe est vide ! Mais attention, pas de tables les unes en face des autres, ni devant la porte d’entrée. (page 17) Et éventuellement prévoyez un peu de place pour vous ou devant le tableau. Bon déménagement et n’oubliez pas le marquage au sol, les croisements ou le sens de circulation ! (page 17)
  • Assurez-vous du double nettoyage/désinfection : Celui des sols, tables et chaises au minimum 1 fois/jour et celui des espaces utilisés et des zones fréquemment touchées plusieurs fois par jour. (page 34)
  • Il faudra également vous « assurer que tout le personnel est formé à la maîtrise du risque Covid » (page 55)
  • Attention à tout élève qui aura des «  symptômes évocateurs » comme « toux, éternuement, essoufflement, mal de gorge, fatigue, trouble digestif, sensation de fièvre etc  ». Vous devrez suivre scrupuleusement le protocole et dans un 1er temps lui prendre sa température avec un thermomètre sans contact. (page 60)

Les préconisations sont encore nombreuses et nous vous laissons le soin de les étudier.
A la lecture de ce document, les conditions de réouverture semblent extrêmement complexe tenant d’un casse tête irréalisable pour de nombreuses écoles et pour seulement quelques jours de classes supplémentaires. Les enjeux sont de taille et notre responsabilité sera grande. L’urgence est donc surtout de ne pas se précipiter et de construire collectivement (personnels, parents, municipalité), des protocoles réalistes qui permettront sécurité (physique et psychologique) de tous les usagers de l’École pour mai, juin mais surtout septembre.

POUR RÉSUMÉ :

  • Réunir et consulter le conseil d’école, obtenir la formation aux gestes barrières : en demandant le report du 11 mai par une motion du conseil des Maîtres·ses.
    OpenDocument Text - 19.5 ko
    motion_cm_reprise_le_11_mai impossible
  • Conditions sanitaires non réunies / non garanties : le 11 mai, c’est non, pas d’ouverture ! Si ce n’est pas le 12 mai, ce sera le 14, le 15... OU PLUS TARD ! On s’appuie sur les protocoles.
    Le SNUipp-FSU a déposé une alerte sociale à compter du 11 mai au niveau national et départemental (Lire l’article) et, afin d’éviter tout retour précipité, il accompagnera les enseignants et enseignantes sur les modalités d’usage du droit de retrait et du droit d’alerte.