Manquements aux règles d’hygiène & de protection : Protéger les personnels !!! + point sur le CHSCT ministériel

dimanche 29 mars 2020
par  SNUipp 44
popularité : 2%

L’État doit répondre à ses obligations et veiller à ce que partout où sont accueillis des enfants de personnels soignants, du matériel sanitaire en nombre suffisant soit mis à disposition des volontaires.

Le SNUipp-FSU fait tout pour obliger le ministère à fournir ces moyens de protection.
De même, les locaux doivent être régulièrement nettoyés et désinfectés.

Protéger les personnels !!! site national SNUipp-FSU


Au sein de la FSU, le SNUipp-FSU veut aussi continuer à intervenir par le biais du CHSCT ministériel et dénoncer les manquements aux règles d’hygiène, de protection et de distanciation.

Pour cela, nous avons besoin d’exemples précis.
Faites nous remonter vos situations préoccupantes ou de mise en danger précisément

De même, les personnels ne bénéficiant pas des protections et du matériel nécessaire - non fourni par l’employeur - doivent pouvoir saisir le CHSCT départemental (comme ils le font déjà pour la surcharge de travail, le télétravail ou tout autre problématique) en remplissant une fiche RSST. Un exemplaire de fiche avec la démarche ici.

ENQUÈTE SNUipp-FSU44 CHSCT-D PROTÉGER LES PERSONNELS"

Quelques nouvelles du CHSCT ministériel de vendredi 3 avril :
- La FSU a dénoncé la non-tenue de CHSCT dans certains départements ou académies
La réponse de la DGRH est que ces blocages sont anormaux et qu’une intervention auprès des recteurs et rectrices devait avoir lieu.
Malgré sa déclaration, le DASEN ne nous a pas donné de date. Nous le relancerons jusqu’à obtention de celle-ci.
- La FSU a demandé que les enfants en contact direct avec la maladie dans leur foyer soit mis en quarantaine.
La DGRH se dit sensible à cela mais ne répond pas positivement...
C’est pour nous indispensable. Qu’attendent-ils ? Que les enfants contaminent les collègues et se contaminent entre-eux, comme dans le Grand Est par exemple ?
- La FSU a questionné la possible réquisition des infirmiers et infirmières.
La DGRH dit que le volontariat est la règle.
- La FSU a demandé la reconnaissance de maladie à caractère professionnel car l’Éducation National a mis en danger des personnels en les envoyant au travail sans protection. Elle a aussi rappelé que des spécialistes confirment la possibilité de séquelles et que les personnels n’attendent pas de la bienveillance mais de la justice et la reconnaissance de l’imputabilité qui s’impose.
La DGRH portera la demande d’inscription au tableau des maladies professionnelles.
- La FSU a alerté sur le flicage et les consignes contradictoires de remise de documents aux familles.
Pour la DGRH, des préconisations de prévention ont été élaborées dans certains départements et il faut s’en inspirer.
C’est bien de le dire mais ce qu’il faut c’est agir ! Dans le notre département, on attend toujours...

La FSU a proposé un avis (voté à l’unanimité) de mettre un place immédiatement un Groupe de travail du CHSCT sur la sortie du confinement et la reprise des activités.

Elle a aussi voté un avis de FO (non voté par l’UNSA) de dépister systématiquement tout le personnel ayant des symptômes ou ayant eu des rapports avec des personnes infectées ainsi que celui travaillant dans les pôles d’accueil d’enfants de soignant.es ou s’étant rendu dans leur lieu de travail ou étant personne à risque.

Le Ministère travaille sur les conditions de reprise des agent.es et élèves. S’inspirant des pistes des organisations syndicales, il pourrait mettre un place des cellules psychologiques et étudie l’idée d’une pré-rentrée.


Annonces

Accès CHSCT-D 44


ESPACE ECOLE CARTE SCOLAIRE


Facebook & Twitter



SE SYNDIQUER EN LIGNE

GIF - 26.6 ko