LE 22 MARS SE JOUE EN PARTIE L’AVENIR DE LA FONCTION PUBLIQUE.

jeudi 8 mars 2018
par  SNUipp 44
popularité : 1%

20 février, grève à l’initiative du SNUipp-FSU 44 sur la carte scolaire, 15 mars journée nationale d’actions des retraité.es et nouvelle grève dans les EPHAD, 22 mars grève nationale dans les trois fonctions publiques.
Les mobilisations doivent se poursuivre et s’amplifier pour s’opposer à la politique anti salariale du gouvernement Philippe.


Manifestations à NANTES (10 h 30 croisée des trams) et à SAINT-NAZAIRE (10 h Gare).

Assemblée générale à Nantes à 9h15 à la maison des syndicats salle A


Si vous ne savez pas pourquoi vous mettre en grève le 22 mars,

quelques raisons :

  • 120 000 postes de fonctionnaires supprimés
    Exemple : 44% de postes de PE au concours en moins pour notre académie.
  • Externalisation de missions vers le privé
    Exemple : suppression de l’apprentissage dans les lycées professionnels publics et main mise des chambres patronales pour cette formation.
  • Le gel de la valeur du point d’indice
    Rappel : La valeur du point n’avait pas évolué entre juillet 2010 et juillet 2016 avant une aug­men­ta­tion de 1,2 %, ce qui n’a permis le décrochage du pouvoir d’achat.
  • Le retour du jour de carence
    Rappel : dans le sec­teur privé, la sécu­rité sociale pré­voit trois jours de carence en cas d’arrêt mala­die, mais pour deux sala­riés sur trois, l’entre­prise com­pense en tota­lité la perte de rému­né­ra­tion.
  • Le recours accru aux contractuels
    Exemple : dans le second degré, près de 15% des enseignant.es sont des contractuel.les dont certain.es en vacation de quelques horaires ou semaines. Comment assurer un enseignement de qualité dans ces conditions avec un turn over de personnels dont la plupart n’a pas de formation.

Consigne syndicale Rappel : le SNUipp-FSU appelle les enseignant.es à ne pas renvoyer leur déclaration d’intention et s’adresse aux IEN pour leur demander de ne pas exercer de pressions :
Mesdames, Messieurs les IEN
Dans le cadre de la journée de mobilisation des fonctionnaires du 22 mars, le SNUipp-FSU invite les enseignant-e-s qui seront en grève à ne pas renseigner la déclaration préalable. Cet appel est donc bien une consigne syndicale contre la mise en place du service minimum d’accueil. S’il vous paraît nécessaire de rappeler la procédure déjà mentionnée dans le courrier adressé par Monsieur l’Inspecteur d’Académie le 15 mars, nous vous demandons de ne pas exercer de pression sur les enseignant-e-s ou les directions voire les agents municipaux. En effet il ne s’agit pas d’abandon de poste comme il a été parfois signifié. Les collègues exercent un droit de grève dans le respect d’une consigne syndicale.

Enquête grève du 22 MARS


Annonces

Accès CHSCT-D 44


ELECTIONS PROFESSIONNELLES


Facebook & Twitter



MOUVEMENT 2018


SE SYNDIQUER EN LIGNE

GIF - 26.6 ko