ÉDUCATION NATIONALE : une hausse du budget en trompe l’oeil.

dimanche 1er octobre 2017
par  SNUipp 44
popularité : 2%

Évolution des emplois 2018 pour le MEN : + 2 800 emplois dans le 1er degré et - 2 600 dans le second degré (budget)
Pour 2018, le budget consacré à l’enseignement scolaire est fixé à 50,1 Md€, en hausse de 2,6 % par rapport à 2017, selon le projet de loi de finances (PLF) 2018 présenté le 27 septembre 2017. Écrit comme cela, tout semble parfait mais en y regardant de plus près, on s’aperçoit assez vite de la supercherie. Ainsi, aucun nouveau poste ne sera crée puisque la hausse de 2800 dans le 1er degré compense la une baisse dans le 2nd degré (-2 600) et pour des postes administratifs (-200).
Les créations de postes dans le 1er degré vont servir principalement aux CP et CE1 à 12. Nous pouvons nous attendre à ne voir aucune décision positive en faveur des seuils.
La hausse du budget du ministère est aussi liée aux mesures à destination des élèves en situation de handicap : 10 900 nouveaux emplois dont :
6 400 accompagnants supplémentaires au titre de la poursuite du plan de transformation des contrats aidés en AESH
4 500 recrutements supplémentaires directs d’AESH
100 postes de PE supplémentaires pour 100 nouvelles Ulis
Ensuite, viennent toutes les mesures déjà actées et qui touchent différents domaines de l’Éducation nationale :

Fonds de soutien pour les activités périscolaires (237 M€). Il sera attribué aux communes qui conservent une organisation de la semaine scolaire sur plus de 4 jours.

Devoirs faits (220 M€). Cette somme permettra de rémunérer les enseignants volontaires (en heures supplémentaires), les assistants d’éducation, les personnes en service civique (10 000 personnes) et les intervenants associatifs.

Les mesures PPCR (190 M€). Le budget comprend les mesures de revalorisation prévu par le protocole PPCR pour les personnels de l’Éducation nationale.

Bourses de collège (43 M€). Les bourses ont été revalorisées de 25 % dès la rentrée 2017.

Stages de réussite (35 M€). Ce sont des stages de remise à niveau proposés durant les vacances scolaires de printemps et d’été aux élèves des classes de CM2 éprouvant des difficultés dans leurs apprentissages en français et/ou en mathématiques, avant leur entrée en 6e.

Éducation prioritaire (environ 20 M€). Le ministère promet le "déploiement progressif" de la revalorisation de 3 000 euros par an pour les personnels de REP + à la rentrée 2018. Cela concernera environ 47 000 personnels dont 43 000 enseignants.

Formation continue (20 M€). Cette enveloppe vise à financer trois jours de formation continue par an pour tous les enseignants, adaptée aux besoins rencontrés dans sa classe.

Parcours d’éducation artistique et culturelle (3 M€). Le MEN rapporte que cette enveloppe augmente de 50 % par rapport à 2017.

Orientation (1 M€). Ce montant sera attribué au dispositif "la mallette des parents".


Annonces

CONSULTER LE KISAITOU Le memento administratif du SNUipp-FSU


E-PERMUTATIONS


Facebook


Nouvel article N° 3919


PERMANENCES QUOTIDIENNES


SE SYNDIQUER EN LIGNE

GIF