RÉSULTATS DU CTSD DU 5 SEPTEMBRE 2017

mardi 5 septembre 2017
par  SNUipp 44
popularité : 8%

Encore MERCI aux équipes de nous avoir communiqué leurs chiffres et de nous faire confiance.
L’argumentation fournie est le critère déterminant pour la défense des écoles.
Pensez systématiquement à nous communiquer vos effectifs lors des prochains CTSD en utilisant le lien E carte scolaire envoyé aux écoles.

Au sommaire de l’article :

I. DÉCLARATION FSU
II. COMPTE-RENDU
III. QUESTIONS DIVERSES


I. DÉCLARATION FSU


La rentrée sociale ne se présente pas sous les meilleures augures pour E Macron. Ce jeune président élu parce qu’il offrait l’espoir d’une renouvellement de la vie politique, est paré au bout de quelques semaines de tous les défauts de la vieille politique. Son libéralisme assumé ne passe pas auprès d’une population laminée de toutes ces réformes anti sociales qui se succèdent depuis des décennies. La journée d’action du 12 septembre à laquelle la FSU appelle entend clairement dénoncer la prise en compte des revendications du MEDEF au détriment des droits des salarié-es. A l’intérieur de cette journée d’action, une place importante sera faite aux personnels en contrat aidé, premières victimes de la politique d’austérité macronienne. Le gouvernement Philippe annonce 149 000 suppressions de postes dont 23 000 dans l’Éducation nationale et 1028 dans notre académie. Si la précarité n’est pas une solution à l’emploi, les contrats aidés permettent à des personnes de retourner dans la vie active, de se projeter sur une mission et d’intégrer un collectif de travail. Leur rôle est important pour les associations, les collectivités mais aussi l’École. La FSU revendique la transformation de ces postes en emplois statutaires et refuse leur suppression. Elle demande de nouveau le maintien des EVSD et leur renforcement car nos collègues directeurs et directrices en ont besoin pour soulager leur charge de travail.
La rentrée scolaire ne s’annonce pas meilleure. La vision passéiste du ministre Blanquer, comme on peut le constater avec la polémique sur l’apprentissage de la lecture et le retour des évaluations CP et 6 ième, interroge sur ses réelles volontés de faire de l’Éducation une priorité. Donner le droit aux chefs d’établissement de recruter est un non-sens qui renforcera l’autoritarisme, la compétition entre les personnels. La FSU refusera toute dérive autoritaire comme elle refuse déjà certaines dérives d’une minorité de directeurs-trices d’écoles voire de SEGPA qui communique par réseaux sociaux plutôt qu’en utilisant les réunions de coordination-synthèse. Sa stratégie de communication faite d’annonces en rafale obombre sa volonté de mettre au pas les pratiques et la liberté pédagogiques.
La question des moyens se posera assez rapidement car l’ouverture de la liste complémentaire montre bien que des postes vacants existent dans notre département. La mise en place des CP à 12, qui s’est faite au détriment de postes de maîtres surnuméraires et de postes de remplaçants dans notre département, sera poursuivie, étendue aux classes de CE1 et aux classes de CP en REP, nous craignons, qu’au regard de la politique d’austérité du gouvernement, les enseignants des RASED et les maîtres surnuméraires soient menacés.

Pour ce CTSD, la FSU revendique l’ouverture de toutes les classes là où les écoles en font la demande et aucune fermeture qui pourrait déstabiliser la rentrée de nos collègues.

II. COMPTE-RENDU DU CTSD

Quelques informations pour compléter et commenter le tableau des mesures.

OUVERTURES ET FERMETURES
Toutes les écoles qui ont eu une fermeture non anticipée verront leur décharge maintenue pour un an.

Certains ouvertures vont générer pour l’école un temps de décharge supplémentaire la direction d’école.

Un grand nombre d’écoles n’ont pas vu leur situation examinée lors de ce CT : une dizaine d’école défendue par le SNUIpp-FSU dont les effectifs sont au seuil d’ouverture n’auront pas de classe supplémentaire cette rentrée, faute de moyens.

Notre département a connu depuis plusieurs années une forte croissance démographique, si cette année il y a eu une dotation de 100 postes pour une augmentation du nombre d’élèves plus faible que les années précédentes (+ 300 au lieu de + 900), il n’en reste pas moins que cette dotation est insuffisante pour couvrir les besoins du département.
La création des CP à 12 en REP + a coûté 20 postes sur la dotation. Si l’IA n’a transformé que 8 postes PDMQDC pour les créer, il a utilisé des postes qu’il comptait mettre sur la brigade de remplacement.

Comme l’an dernier, l’IA s’engage, en cas d’explosion des effectifs dans une école, de fournir un moyen provisoire pour l’année en cours.

  • Balance
    À l’issue de ce CTSD, la situation est la suivante :
    • 19 ouvertures fermes
    • 7 annulations d’ouverture
    • 5 fermetures fermes
    • 6 annulations de fermetures

VOTE
CONTRE FSU FO
Abstention CFDT UNSA

III. QUESTIONS DIVERSES

RYTHMES
deux communes sont à 4 jours cette année
St Hilaire de Clisson ( école qui ouvre cette année) et Saint Vincent des Landes
On peut supposer que pour la rentrée 2018, il y aura d’autres demandes et que cela sera un sujet de débat dans certaines communes.

CP à 12
Des ajustements sur quelques écoles, ajustements qui auraient pu être fait dès le mois de juin car nous avions les prévisions des collègues ; ce qui aurait permis une rentrée moins bousculée dans certaines écoles.
Il y aura un dispositif de formation renforcé pour les enseignants, tant au PDF que par les circonscriptions.

EMPLOIS AIDES
L’Inspecteur d’Académie n’a pas voulu nous donner le nombre de contrats aidés supprimés dans note département « c’est une information qu’il n’a pas encore », alors que dans le Maine et Loire nos collègues ont eu l’information (- 94).
Mais il se veut rassurant en annonçant que nous aurons les moyens de mettre en œuvre l’accompagnement des élèves en situation de handicap : il y aura un recrutement supplémentaire de 60 AESH.

LISTE COMPLEMENTAIRE
15 collègues ont intégré le département en étant pris sur la liste complémentaire.
« C’est le ministère qui décide » dit Mr carrière. Sans connaître les besoins du terrains. Et selon lui ça ferme la porte aux derniers INEAT !

QUESTIONS SUR LES INDEMNITES
Les nouveaux collègues qui vont toucher ISAE (enseignants de SEGPA, d’ULIS collège … ) ne verront pas nécessairement cette indemnité versée dès le mois de septembre, elle pourra être versée en octobre ou novembre. Il en va de même pour l’indemnité de coordination-synthèse.
Alors que ce sont des décrets publiés depuis avril ou mai 2017.


Documents joints

PDF - 29.5 ko

Annonces

CONSULTER LE KISAITOU Le memento administratif du SNUipp-FSU


E-PERMUTATIONS


Facebook


Nouvel article N° 3919


PERMANENCES QUOTIDIENNES


SE SYNDIQUER EN LIGNE

GIF