Manque de psychologues scolaires en Loire-Atlantique :

les collègues refusent de pallier les manques de personnels
vendredi 10 février 2017
par  SNUipp 44
popularité : 8%

Avec 3 postes vacants cette année, la Loire-Atlantique connait encore une nouvelle fois une pénurie de psychologues scolaires. Comme d’habitude l’Inspecteur d’Académie a demandé aux psychologues de palier le manque de personnels en allant "gérer" les urgences des circonscriptions de Châteaubriant, Ancenis, et Blain-Nozay.

92¨% des psychologues scolaires de Loire-Atlantique ont décidé de ne pas répondre favorablement aux demandes de l’Inspecteur d’Académie.

Avec 3 postes vacants cette année, la Loire-Atlantique connait encore une nouvelle fois une pénurie de psychologues scolaires. Comme d’habitude l’Inspecteur d’Académie a demandé aux psychologues de palier le manque de personnels en allant "gérer" les urgences des circonscriptions de Châteaubriant, Ancenis, et Blain-Nozay.

Réuni fin janvier, le collectif des psychologues, qui réuni 92% des collègues, a décidé de ne pas répondre favorablement aux demandes de l’Inspecteur d’Académie. Il a demandé à rencontrer l’intersyndicale départementale. Seul le SNUIPP/FSU 44 était présent.

Le collectif des psychologues de Loire-Atlantique et le Snuipp/FSU44 ont décidé d’écrire à toutes les écoles du département pour informer les conseils d’écoles de leur décision de ne pas palier les manques de personnels et de ne pas aller dans les circonscriptions déficitaires. Il est important que les parents d’élèves et les mairies soient informées de cette situation.
Nous avons également décidé de faire une conférence de presse le 1er février.

Un courrier à destination du ministère est en cours d’écriture.

Il y urgence que l’Inspection prenne la mesure du problème car à la prochaine rentrée ce sont 4 voire 5 postes de psychologues qui risquent d’être vacants.

Nous demandons qu’une solution pérenne soit trouvée en recrutant par le nouveau concours de psychologue ( cf la création du nouveau corps de psychologue) un nombre de personnels correspondant aux besoins du département.

Pour cette année l’IA doit prendre ses responsabilités et trouver une autre solution que le recours aux psychologues scolaires en poste, déjà surchargés de travail.

En pj le courrier aux écoles et l’interview sur Télénantes :
http://www.telenantes.com/actualite/3-questions-en-plus/article/3-questions-en-plus-education-la-loire-atlantique-manque-de


Documents joints

PDF - 86.4 ko

Annonces

Accès CHSCT-D 44


DOSSIER HORS CLASSE


E-MOUVEMENT 2018


Facebook & Twitter



SE SYNDIQUER EN LIGNE

GIF