LSUN ou LIVRET SCOLAIRE UNIQUE NUMÉRIQUE

mardi 4 octobre 2016
par  SNUipp 44
popularité : 17%

Ce nouvel outil est disponible depuis la rentrée pour les écoles qui se sont portées volontaires près de leur IEN. Il est commun à l’ensemble de la scolarité obligatoire du CP à la 3ème. En primaire il est en lien avec base élèves.

Dès le mois d’octobre 2015, le SNUipp-FSU émet des réserves quant :
- à la confidentialité des données
- à l’intérêt pédagogique
- à la somme de travail accrue pour les enseignants
- aux conditions matérielles qui ne sont pas réunies.

Une phase test a eu lieu mais le bilan des remarques des collègues n’a pas été transmis.
Il n’existe pas non plus de circulaire ministérielle précisant les modalités de sécurisation.

Des questions se posent alors :
- Quelles sont les modalités de transmission et d’accès aux parents (représentants légaux) et l’expression de leur consentement ?
- Quelle est la durée de conservation et le devenir du LSUN à l’issue de la 3ème ?
- Quelles mesures pour sécuriser le dispositif ?
- Quelle articulation entre le LSUN et le LSL du lycée ? (quels documents et sous quelle forme pour les enseignants du lycée ?
- Une utilisation statistique des données est-elle prévue ?
- Quelles sont les personnes qui seront habilitées à renseigner, modifier et consulter le LSUN et les modalités d’accès ?

Ces nombreuses questions n’ont reçu aucune réponse à même de nous rassurer.
C’est pourquoi le SNUipp-FSU a refusé de voter l’arrêté réglementant le LSUN fin septembre 2016.

De nouvelles réserves ont été émises par le SNUipp-FSU et envoyées à la ministre de l’éducation nationale :
- Quelles avancées en terme d’évaluation plus « positives » ?
- Appropriation par les élèves eux-mêmes de l’avancée de leurs apprentissages.
- Évaluation sommative ou mesure des progrès ?
- Quel impact du LSUN sur les pratiques pédagogiques : les faire évoluer, les figer ou les faire régresser ?
- Qu’en est-il de la liberté pédagogique : comment s’inscrivent les pédagogies plus alternatives (ICEM, GFEN, pédagogie institutionnelle…) dans ce nouveau dispositif ?
- La régularité des transmissions aux parents est-elle compatible avec la liberté réaffirmée des enseignants ?

Dans ce courrier, le SNUipp-FSU demande un moratoire sur la mise en place du LSUN ainsi que la publication des résultats de la phase test et la réunion d’un groupe de travail.

Le LSUN sera un des points du Conseil National du 14 et 15 novembre, il faut qu’il soit donc discuté en Conseil Syndical le 13 octobre en ajoutant la question du lien entre ce nouvel outil et base élève, afin de trouver une position commune et de la porter en mandat lors du CN.

Lire la lettre à la ministre :

PDF - 194.6 ko

Annonces

Accès CHSCT-D 44


DOSSIER HORS CLASSE


E-MOUVEMENT 2018


Facebook & Twitter



SE SYNDIQUER EN LIGNE

GIF