Les dispositifs hors la classe montrent clairement leur inefficacité. CNESCO

mardi 27 septembre 2016
par  SNUipp 44
popularité : 13%

"La difficulté scolaire a principalement été traitée à travers l’adjonction, à côté des heures de classe ordinaire, de dispositifs de suivi individualisé en dehors ou sur le temps scolaire (depuis le soutien aux élèves de 6e et 5e dès 1977 à l’aide personnalisée dans la réforme 2016 du collège, en passant durant les années 1990-2000 par l’aide individualisée, l’aide au travail personnel, ...).

Ainsi, depuis 1980, les dispositifs de suivi personnalisé des élèves se superposent sans tenir compte d’un bilan rigoureux du précédent, avec des publics ciblés qui divergent tout comme leurs objectifs. On note une addition de dispositifs externes par rapport à la classe, avec un effet millefeuilles versus une cohérence des dispositifs, voire des stratégies de mises en œuvre, plus ou moins oubliées et qui reviennent des années plus tard.

Comme le montre la contribution de Toullec -Théry (Cnesco, 2016), ces politiques se révèlent peu efficaces parce qu’elles travaillent à la marge de l’école et des heures de cours, et qu’elles ne changent pas fondamentalement les pratiques pédagogiques et l’expérience scolaire au quotidien de l’élève, dans l’ensemble de ses heures de cours.

Par ailleurs, les heures d’enseignement associées à ces dispositifs s’avèrent trop faibles pour impacter significativement les apprentissages des élèves en difficultés".

Extrait du rapport annuel du CNESCO (Conseil national d’évaluation du système scolaire )


Annonces

Accès CHSCT-D 44


DOSSIER HORS CLASSE


E-MOUVEMENT 2018


Facebook & Twitter



SE SYNDIQUER EN LIGNE

GIF