RÉSULTATS DU CTSD DU 21 FEVRIER 2018

Les organisations syndicales FSU SGEN FO ont voté contre, l’UNSA s’est abstenu. Cette abstention permet la validation des mesures de l’IA.
mercredi 21 février 2018
par  SNUipp 44
popularité : 9%

Encore MERCI aux équipes de nous avoir communiqué leurs chiffres et de nous faire confiance.
L’argumentation fournie est le critère déterminant pour la défense des écoles.
Pensez systématiquement à nous communiquer vos effectifs lors des prochains CTSD en utilisant le lien E carte scolaire envoyé aux écoles.

Merci aux 500 collègues et parents d’élèves pour leur mobilisation devant l’IA et à la préfecture.

Au sommaire de l’article :

I. DÉCLARATION FSU]
II. COMPTE-RENDU
III. QUESTIONS DIVERSES


I. DÉCLARATION FSU

C’est l’histoire d’une société qui tombe, et qui au fur et à mesure de sa chute répète sans cesse pour se rassurer : « Jusqu’ici tout va bien, jusqu’ici tout va bien, jusqu’ici tout va bien ... »
L’important ce n’est pas la chute, c’est l’atterrissage.
Quel atterrissage avec le gouvernement Philippe et le président Macron ?
Flicage des demandeurs d’emplois, chasse aux migrants, répression violente des manifestations, nouveau code du travail, réforme des retraites etc ...
Quel atterrissage dans la Fonction Publique avec une réduction annoncée de 120 000 de ses agents, avec la possible mise en place d’un plan de départ volontaire, un plan social qui ne dit pas son nom ?
Quel atterrissage dans l’Education Nationale, avec Mr Blanquer, le « bon élève » du gouvernement Philippe, qui propose une réforme du bac, qui organise la sélection avec parcours sup, qui nous ressort des recettes d’un autre âge : le redoublement, la dictée quotidienne ; et qui pour exister au plan médiatique, agite un chiffon rouge pour faire réagir et occuper les esprits.
Et par ailleurs que prescrit notre ministre ? un comité scientifique à la fonction illusoire, mettre en œuvre les bonnes pratiques, des Assises de la maternelle, les fondamentaux … « On » demande aux enseignant-es d’être ambitieux-ses pour leurs élèves, y a t-il une once d’ambition dans toutes ces mesures ?
Quel atterrissage, quand le mensonge de la création de 3880 postes pour le premier degré, aboutit in fine à la réduction des moyens : si la dotation de notre département est de 64 postes, c’est parce que les autres départements de l’académie ont vu leur nombre d’enseignant-es diminuer.
La démographie baisse ! Bien-sûr ! profitons en pour réduire les seuils et améliorer les conditions d’apprentissage des élèves : 20 par classe en EP et 25 par classe hors EP.
Cette revendication, d’aucuns peuvent la trouver irréalisable, pourtant le ministre lui-même utilise ce levier avec des classes à 12 : le rôle des effectifs est donc bien déterminant pour la réussite scolaire. Dommage qu’il s’arrête aux seules classes de CP et de CE1 en Éducation Prioritaire.
Et à quel prix ? La diminution voire la suppression des postes surnuméraires ; -23 pour notre département pour cette année. Votre décision, M. l’Inspecteur d’Académie est une erreur fondamentale : ce dispositif permet la co-animation, l’innovation pégagogique, le travail en équipe, leur fermeture va entraîner une véritable régression pour les écoles.
Prévoir de fermer 40 classes en maternelle et 30 en élémentaire sont autant de décisions qui aggraveront les conditions d’apprentissage et d’enseignement dans des classes surchargées.

L’atterrissage, c’est aussi le décret qui permet le retour à la semaine de 4 jours par dérogation.
Il y a fort à parier que de dérogatoire ce décret deviendra la norme d’ici peu. Nous rappelons notre opposition à toute forme de municipalisation de l’École publique et saurons nous opposer aux édiles souhaitant dans le cadre d’une réforme territoriale ou pas s’arroger tous les droits sur les écoles.

L’atterrissage, les enseignant-es peuvent en parler au ministre. Mais nous doutons fort que Monsieur Blanquer soit un adepte de l’holacratie. Pourra-t-il écouter nos collègues parler de climat scolaire dégradé parce que des élèves amènent le malaise sociétal et n’ont que l’espace de l’école pour l’exprimer ? Que sait-il du burn out des enseignants ? du temps de préparation qui s’allonge, nous vous rappelons que les enseignant-es français-es travaillent en moyenne 41h par semaine !

C’est pourquoi de nombreux-ses enseignant-es de Loire Atlantique se sont mis-es en grève le 20 février pour réclamer, avec les parents d’élèves, des moyens pour le département. La FSU et le SNUipp-FSU revendiquent aucune fermeture de classes, aucune fermeture de postes surnuméraires, et des ouvertures partout où c’est nécessaire, des RASED complets pour 800 élèves, des moyens pour les élèves en situation de handicap, car il est inacceptable que les dossiers soient traités 8 mois après avoir été déposés à la MDPH.

Nous rappelons que la liberté pédagogique, la culture, l’ouverture sur le monde ainsi que du temps pour la construction de réponses pédagogiques adaptées sont les meilleurs moyens pour lutter contre l’échec scolaire.
Nous rappelons notre attachement au service public et c’est pourquoi la FSU sera dans la rue le 22 mars pour défendre ce qui appartient à toutes et tous.

II. COMPTE-RENDU DU CTSD

- Déclarations des représentants des organisations L’ensemble des organisations syndicales a lu une déclaration.

- Vote des mesures du CTSD :

  • 6 contre : FSU 3 - FO 1 - SGEN-CFDT 2
  • 3 abstentions : UNSA 3

L’IA peut remercier le SE-UNSA qui en s’abstenant à empêcher un vote contre unanime et un rejet des mesures.

- Études des mesures d’écoles.

Compte Rendu

  • Balance
    À l’issue de ce CTSD, la situation est la suivante :
    • 42 ouvertures fermes
    • 20 ouvertures à suivre
    • 71 fermetures fermes
    • 16 fermetures à suivre

- Mesures ASH

* Transfert de l’ULIS école de l’EEPU Claude Monnet - Chateaubriant à l’EEPU René Guy Cadou - Chateaubriant
* Ouverture d’une UlIS école à l’EPPU L’odysée - Corcoué sur Logne
* Création d’1 ETP option C à l’IME La grillonnais - Basse Goulaine
* Transfert de 3 postes d’enseignant.e.s référents
* Transfert d’un poste E de la Chapelle des Marais à Herbignac (M P Carpantier)

- Dispositif "plus de maîtres"

* Fermeture de 22 ETP : REP+ -12
REP - 9
École autre -1
École à aider -2

- Scolarisation des enfants de - de 3 ans

* Création de 2 dispositifs : écoles mat L Aubrac et Les Plantes à Nantes

- Langues Vivantes

* Création d’1 poste fléché breton à l’école maternelle Les grands bois à St Herblain

- Brigade de remplacement

* Transfert de 2 postes
* Création d’1 ETP de TR REP+ sur Nantes.

- Fusion d’écoles

* Fusion des écoles mat Marcel Viaud et élém Les Terasses à Châteaubriant
* Fusion des écoles maternelle et élémentaire Jules Ferry à Indre
* Fusion des écoles maternelle et élémentaire Chateaubriand à St Nazaire

- Scolarisation des allophones et des enfants des voyages

* * Création de 2 TR allophone implantation à l’étude /suppression de la classe UPE2A de l’école U Leverrier.
* * Régularisation de 0,5 ETP suivi de scolarisation des enfants du voyage

III. QUESTIONS DIVERSES

La pondération REP+ pour les PE de la SEGPA P Norange n’est pas efficiente pour nos collègues. Peut-on trouver une solution ?
L’IA s’engage à trouver une solution pour les PE afin qu’ils puissent bénéficier de la pondération au même titre que les autres personnels ;

Le versement de l’indemnité forfaitaire pour les PE SEGPA/EREA/Ulis collège est-il enfin effectué et le rattrapage réalisé ?
L’indemnité 1994 est normalement versée sur la paie de décembre. Difficile à vérifier sans bulletin de salaire.

Comment sera mise en place la circulaire EREA à la rentrée prochaine ?
Un groupe de travail départemental doit être mis en place. Demande constante du SNUipp-FSU.

Peut-on connaître le nombre d’AESH "CDisé.e.s" ?
228 CDI sur 795 AESH soit 29%.

Comment se passent les remplacements d’AESH en arrêt de service ou maladie ?
Les remplacements d’AESH ne sont qu’organisés qu’à partir d’un mois. Le SNUipp-FSU a proposé la création d’une brigade AESH, le secrétaire général de l’IA a retenu cette hypothèse.

Nous aimerions connaître aussi le nombre de démissions et de demandes d’IDV.
0 démission et de 2 à 3 IDV.


Documents joints

PDF - 72.5 ko