LE SNUIPP-FSU EN AUDIENCE À l’IA

mardi 17 mars 2015
par  SNUipp 44
popularité : 9%

Mouvement :

Malgré le soutien des nombreux signataires de la pétition intersyndicale, l’IA maintient la suppression de la deuxième phase de vœux et l’obligation de vœux géographique pour les collègues exerçant à TP. Cependant, nous avons obtenu l’engagement de sa part pour
regarder en CAPD l’ensemble des nominations sur vœux géographiques pour une analyse de cette nouveauté.
transformer la nomination à TD en TP pour les enseignants qui seront nommés sur un poste à vœu géographique s’ils en font la demande . Elle sera formulée par écrit après la capd. La demande sera examinée lors de la dernière capd du 2/07.

Les têtes de regroupement seront identifiées à part dans le serveur.

Temps partiels :

Conséquence des exigences accrues de notre métier et de difficultés croissantes à trouver un .équilibre entre vie personnelle et professionnelle de nombreux enseignants demandent un temps partiel. Depuis la mise en place des nombreuses organisations de la semaine scolaire l’IA n’a plus les moyens de répondre favorablement aux demandes de temps partiels sur autorisation. Il compte récupérer cette année l’équivalent de 20 postes, soit réduire d’une soixantaine le nombre de temps partiels. Il a pour cela formulé un « appel solennel » à la profession.
Tous les temps partiels sur autorisation ne seront pas refusés et aucune quotité ne sera privilégiée. Les dossiers prioritaires le seront en fonction des critères : enfants scolarisés en primaire, dossier médical ou social. Les collègues ne devront pas se justifier auprès de leur IEN mais doivent indiquer sur leur demande : raison médicale, sociale ou enfant scolarisé … les services de l’inspection académique seront saisis si besoin.

Pour les Temps partiels de droit, les remplaçants devront choisir entre le temps partiel et le remplacement. L’IA les juge incompatibles.

AFFELNET

La formation s’est tenue sur le temps de décharge de direction, les consignes furent données mais pas toujours suivies. L’IA n’aurait pas d’autre choix. Même si les formations ont lieu le soir ou le mercredi, les dirlectrices-teurs doivent organiser leur temps de décharge ! Il persiste à dire que cette procédure simplifie le travail de direction. Bon, pas la première année, ni peut-être la deuxième... En tout cas il ne concède aucun geste commercial pour faire adhérer les collègues à son nouveau produit.

Sur l’aspect intrusif des directrices-teurs dans la validation du critère de dérogation ou potentiellement conflictuel en cas de rejet des demandes, il ne comprend pas le problème et déclare que la responsabilité d’un refus ne leur en revient pas. Ils ne font en effet que transmettre les décisions prises par l’IA.

postes « maître de plus »

Le nombre et les implantations seront donnés au CT. Toutes les écoles élémentaires en REP+ seront dotées. Ailleurs, des postes seront supprimés, là où ces postes ne se justifiaient pas. Les écoles concernées ont pu en bénéficier un temps et il s’en félicite, mais voilà, aujourd’hui il définit les priorités. Évidemment elles ne sont pas faites en fonction des besoins mais des moyens dont il dispose. Il nous affirme que les écoles dont le poste est supprimé en sont informées. Il n’existera plus à la rentrée prochaine de ½ poste M+. Le texte ne prévoit que des postes entiers.

Accompagnement à l’entrée dans le métier :

L’IA reconnaît une charge de travail importante mais rejette notre demande de leur supprimer l’APC car c’est pour lui un aspect incontournable du métier !
L’an prochain, les binômes seront abandonnés. Les PES compléteront des ½ temps. Les collègues qui auront la chance de partager la classe avec un PES seront réunis pour se voir expliquer tout ce que l’institution attend d’eux en terme d’accompagnement...
Pour les T1, ils n’auront plus de postes protégés l’an prochain. Mais ils auront peut-être la chance d’avoir un poste à TD. En terme de formation, les PES à ½ temps de cette année auront 3 jours de stage, ceux qui sont à temps plein sur une classe auront droit à 5 jours !

Formation continue :

L’IA a reconnu plusieurs fois le caractère exsangue de la formation continue. Le cadre du plan départemental sera présenté le 27 au Conseil Départemental de la Formation Continue (CDFC). L’IA nous promet un plan « transparent ». Souhaitons qu’il ne soit pas invisible !
A notre demande il essaiera de donner des éléments de bilan des FAD. Les retours que nous en avons sont loin de plébisciter ce format de fade de l’animation pédagogique. Pour l’IA, il semble pourtant qu’il y ait même des enseignants satisfaits.L’an prochain, l’objectif est d’y faire participer 100% des enseignants mais les modules ne feront pas nécessairement 9h.

SIDEEP

Suite aux dysfonctionnements inacceptables dont les collègues ont été victimes l’an passé, le SNUipp-FSU s’était adressé au recteur qui avait concédé un audit sur le fonctionnement du SIDEEP. Un travail d’harmonisation est en cours. Pour le moment, l’administration a réussi à décomposer chaque acte, elle recherche maintenant une répartition judicieuse des tâches...

En conclusion l’IA est convaincu que le dialogue social existe en Loire Atlantique car il est prêt à recevoir les organisations syndicales représentatives mais seulement pour leur expliquer ses décisions. Ses marges de manœuvre sont limitées par l’enclume de la politique du gouvernement. C’est maintenant à la profession de se saisir du manche du marteau. Le SNUipp-FSU invite les collègues à reprendre l’initiative et à PARTICIPER NOMBREUX aux réunions d’informations syndicales programmées avant les vacances de printemps et à PARTICIPER MASSIVEMENT à la journée d’action interprofessionnelle du 9 avril prochain.


Annonces

Accès CHSCT-D 44


CONSULTER LE KISAITOU Le memento administratif du SNUipp-FSU


E-MOUVEMENT 2018


Facebook & Twitter



PERMANENCES QUOTIDIENNES


SE SYNDIQUER EN LIGNE

GIF